Jean-Dominique INGRES (1780-1867), entourage de

Lot 25
Aller au lot
3 000 - 4 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 11 518 EUR

Jean-Dominique INGRES (1780-1867), entourage de

Portrait de l'artiste à l'âge de vingt-quatre ans
Huile sur toile.
Petites restaurations.
85 x 65 cm
Cadre en bois et stuc doré du XIXe siècle à motif de feuillage.
D'après le portrait du peintre par lui-même exécuté vers 1805 (toile, 77 x 61 cm) et conservé au musée Condé de Chantilly (Cf. Nicole Garnier-Pelle, Les Tableaux de Chantilly, la collection d duc d'Aumale, pp. 238 & 239 - ESFP 2009).
Cette copie, qui reprend la version définitive de l'autoportrait de J.-D. Ingres, exposée au Salon de 1806 mais modifiée avant 1851, serait, d'après une tradition familiale, l'?uvre de Palmyre Meurice (1819-1874), fille du peintre Jean-Pierre Granger (1779- 1840) et épouse de Paul Meurice (1818-1905) exécuteur testamentaire de Victor Hugo. Elle aurait été réalisée sous la direction du maître, qui se trouvait être son parrain.
Elève de J. L. David, Jean-Pierre Granger devança J.-D. Ingres comme lauréat du Prix de Rome en 1800. Palmyre Meurice, outre son activité de compositeur musical (L'Etoile), fut aussi dessinatrice. Ingres a laissé d'elle un portrait à la mine de plomb (1843) exécuté lors de son mariage (1843) conservé au musée Victor Hugo (Paris)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue