Pierre-Auguste RENOIR (1841-1919)

Lot 42
Aller au lot
250 000 - 300 000 EUR
Résultat : 215 000 EUR

Pierre-Auguste RENOIR (1841-1919)

Portrait du sculpteur Rodin, 1914 Sanguine et rehauts de craie blanche, signée en bas à gauche et datée. 55 x 45 cm à vue Expositions: Renoir portraitiste, Galerie Bernheim-Jeune, Paris, 1938, n° 38. Les artistes par les artistes, Galerie Durand-Ruel, Paris, 1946. Cent cinquante ans de dessin, Galerie Bernheim-Jeune, Paris, 1952 (étiquette au dos). Renoir, Galerie des Ponchettes, Nice, 1952, n° 48. Renoir, Musée des Beaux-Arts de Lyon, Lyon, 1952, n° 70. Renoir, Musée de Limoges, Limoges, 1953. Célébrités Françaises, Galerie Charpentier, 1954 (étiquette au dos). Cent ans de portrait, Galerie Bernheim-Jeune, 1962, n° 49 (étiquette au dos). Renoir, Musée Renoir, Cagnes-sur-Mer, 1970, n° 10 (étiquette au dos). Renoir au XXe siècle, Galerie Nationale du Grand Palais, Paris, 2009, n° 86 (reproduit au catalogue). Bibliographie: Rodin, Gustave Coquiot, éd. Bernheim-Jeune, Paris, 1915, frontispice en couleurs. Renoir, Théodore Duret, éd. Bernheim-Jeune, 1924, pl. 34, face p. 92. Cinquante portraits de Renoir, texte de Charles Terrasse, Librairie Floury, 1941, n° 45. La Bataille de l'Impressionnisme, Henry Dauberville, 1967, p. 249. Auguste Rodin, Robert Descharnes, Edita éditeurs, 1967, p. 258. Renoir, peintre du bonheur, Gilles Néret, 2009, Taschen, p. 228. Renoir, catalogue raisonné des tableaux, pastels, dessins et aquarelles, Guy-Patrice et Michel Dauberville, Editions Bernheim-Jeune, 2014, n° 4424, pages 477 et 478, tome V. En 1886, alors que la Huitième Exposition du groupe impressionniste annonce sa dispersion définitive, les oeuvres de Monet et Renoir sont exposées chez Georges Petit avec les sculptures de Rodin. Les trois artistes se retrouvent en 1887, à l'occasion de la Sixième Exposition Internationale, entourés de Raffaelli, Pissarro, Sisley, Morisot et Whistler. Vers 1890 Renoir réalise le premier portrait de Rodin (voir cicontre). En 1914 à la demande des fondateurs de la galerie Bernheim, Rodin se rend aux Collettes où réside Renoir, qui réalise son portrait (notre sanguine) destiné à être le frontispice du livre «Rodin» qui sera édité en 1915. Les deux maîtres se portent une grande admiration (voir lettre de Renoir à Rodin, 1911, archives Musée Rodin). Renoir avoue, peu de temps avant l'arrivée de son modèle: «Il faudra [...] que je me pénètre bien de Rodin [... il] a une tête assez particulière»
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue