Atelier de Jules-Emile Zingg (1882-1942)

Le 24 mars 2020 aura lieu à Drouot la dispersion d’une partie de l’atelier de Jules Zingg (1882-1942) sous le marteau de la Maison de ventes Magnin Wedry, assisté du Cabinet d’Expertise Frederick et Pauline Chanoit.

La dispersion qui comprend 110 peintures et 230 dessins sur des estimations allant de 100 à 5 000€.  

L’ensemble provient directement d’un descendant de l’artiste et aucune vente publique n’avait réuni à ce jour une sélection aussi complète de l’oeuvre.
Bien que Zingg n’appartienne pas au courant de la « Réalité poétique » « il s’en rapproche par une thématique du bonheur, son style proposant une synthèse réussie entre réalisme, cézannisme et cubisme. Le peintre a arpenté tout au long de sa vie les campagnes de Franche-Comté, son pays natal, l’Auvergne, les Vosges mais aussi de la Bretagne et de la baie de Somme. Il nous charme par sa sensibilité virgilienne : son pinceau se pose délicatement sur les sommets cristallins et enneigées de la chaîne des Puys, le paysage étant habité d’une paisible présence humaine.

Considéré en Franche-Comté et en Auvergne comme le plus brillant peintre régionaliste, il possède une clientèle étendue. De nombreux tableaux sont conservés dans les collections publiques.
 
LOT n°42
Jules Emile ZINGG (1882-1942) Le lac Chambon et les Puys enneigés Aquarelle signée et datée 24 en bas à droite. 34 x 51 cm
Fiche détaillée

1900 : Visite Paris avec son frère Constant, membre de la délégation horlogère du Pays de Montbéliard à l’Exposition universelle. S’inscrit aux Beaux-Arts, à Paris. Reçoit une bourse d’étude de la municipalité de Montbéliard.

1902 : Reçu premier à l’admission dans l’atelier de Cormon à Paris.

1911 : Reçu second au prix de Rome.

1912
: Mariage avec Thérèse Dumont, altiste, premier prix du Conservatoire de Paris.

1913 : Reste au « pays ». Fait de nombreuses études à Allondans en vue d’une grande composition, La Terre, qui obtient le prix National. Cormon affiche son désaccord et vote contre.
LOT n°75
Jules Emile ZINGG (1882-1942) Villar-d’Arène sous la neige Aquarelle signée en bas à droite. 48,5 x 68,5 cm
Fiche détaillée

1915 : Arrive en Bretagne. Fait la connaissance de Maurice Denis et de Sérusier. Travail dans l’esprit des Nabis. 
Epoque japonisante.

1917 : Part en mission aux armées avec Vuillard. Exposition au palais du Luxembourg des oeuvres peintes aux armées (premières mission).

1918 : Vuillard présente Zingg à Druet.
En juin, s’installe avec sa famille en Bretagne, près de Perros-Guirec. 
Première exposition chez Druet, rue Royale.
 
LOT n°104
Jules Emile ZINGG (1882-1942) Pins en bord de mer, Bretagne Huile sur panneau. Signée en bas à droite. 33 x 61cm
Fiche détaillée

1921 : Succède à Maurice Denis comme professeur à l’académie Ranson. Période de synthèse.

1923 : Exécute à la manufacture des Gobelins, à Paris, le carton de la tapisserie inspiré de la Foire de Saint-Saturnin.

1924
: Du 15 décembre 1923 au 15 février 1924 : séjour en Auvergne, à Murols.

1928 : Décembre 1927 à février 1928 : séjour à Aibre, en Franche-Comté. La foire de Saint-Saturnin est exposée.

1932 : Directeur de l’Ecole de Fresque. En janvier, achète un pavillon au 8 Villa Brune où il s’installe.

1935 : Séjour dans le Vexin, où il achète en octobre une maison à Boury-en-Vexin.

1937 : Travaille à des décorations pour l’Exposition de 1937 au Palais de l’artisanat.

1942 : Jules-Emile Zingg meurt le 4 mai.

 
LOT n°5
Jules Emile ZINGG (1882-1942) Portrait de Mme Zingg Fusain. 61,5 x 47,5 cm
Fiche détaillée

Paysagiste, Zingg a arpenté incessamment en quête de motifs, les campagnes françaises : l’Auvergne, le Massif Central principalement, la Franche-Comté, la Bourgogne, les Vosges, mais aussi l’Abbevillois, le Baie de Somme, la Bretagne et le Vexin où il possède des maisons.


PRINCIPALES EXPOSITIONS

Musées :

Musée du Château de Montbéliard 1928, 1937, 1963, 1982, 2014, 2017
Musée de Besançon (Hôtel Jouffroy d’Abbans) 1952, 1971, 1992
OEuvres conservées au musée d’Orsay, Petit Palais Paris, Musée de Pont-Aven, Musée Baron Martin à Gray, Musée Boucher-de-Perthes-Abbeville.

Galeries :
Galerie Druet 1918- 1937
Galerie Marcel Bernheim 1922, 1929, 1932
Galerie Drouant David 1943
Galerie Durand-Ruel 1949
Galerie Tuffier, les Andelys, 1988
Participations aux salons des Tuileries, Salon d’automne depuis 1928