EXCEPTIONNEL ENSEMBLE DE DOUZE FIXES SOUS... - Lot 19 - Magnin Wedry

Lot 19
Got to lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
EXCEPTIONNEL ENSEMBLE DE DOUZE FIXES SOUS... - Lot 19 - Magnin Wedry

EXCEPTIONNEL ENSEMBLE DE DOUZE FIXES SOUS VERRE REPRESENTANT LES DIFFERENTES ETAPES DE LA FIN DE LA MONARCHIE FRANCAISE

1.Arrestation de Louis XVI à varennes (le 22 juin 1791). Fracturé en deux, marques d'humidité dans la partie droite

2. Retour de varennes arrivée de Louis XVI à Paris le 25 juin 1791. Très petits décollements avec manques en haut à droite et à gauche. Accident au cadre.

3. La Séparation de Louis XVI et de sa Famille le 29 Septembre 1792. Il y a eu à l'époque interversion des bandes-titres n° 3 et 11. Petites parties décolorées en haut dans les fonds, sinon bel état. Petit accident au cadre.

4. La 2e Séparation ou dernier Adieu du Roy d'avec sa Famille désolée le 20 Janvier 1793. Petite partie du fond décolorée, sinon bel état.

5. La Dernier Entrevue de Louis XVI avec sa Famille la veille de son Exécution le 20 janvier 1793 Marques d'humidité à droite. Petit manque au cadre, accident à la planche arrière.

6. Le dernier Moment de la vie du Roi Louis XVI le 21 Janvier 1793 Très bel état.

7. Le Dauophin anlevé à sa Mère le 1 Juillet 1793 Marques d'humidité en haut et à droite, quelques marques du panneau arrière en isorel à la peinture.

8. La Reine Marie-Antoinette conduite publiquement ou supplice dans un Tombereau Le 16 Octobre 1793 Très bel état.

9. Madame Anne Elisabet Soeur de Louis XVI Condamne au Supplice le 10 May 1794 Marques d'humidité au centre et à gauche.

10. Le dernier Supplice de Madame Elisabet Soeur du Louis XVI le 10 May 1794 Quelques marques d'humidité à gauche, peu visibles, sinon bel état.

11. La Princesse Marie Thérèse Carlotte Fille de Louis XVI part de Paris pour se Rendre en Suisse le 19 Xbre 1795 Il y a eu à l'époque interversion des bandes-titres n° 3 et 11. Marques d'humidité au centre et à droite. Petit accident au cadre.

12. Le départ pour Vienne de la Princesse Marie Térèse Charlotte Fille du Roy Louis XVI Très petit manque en haut à gauche et petits manques à droite dans l'architecture, peu visibles, marques d'humidité en bas à gauche. Soulèvement au placage du cadre


La difficile technique de la peinture sous verre est ici parfaitement maîtrisée, les légendes ont été rédigées à part sur des bandes de papier fixées en-dessous, dont nous avons scrupuleusement respecté le graphisme et la rédaction. Celles-ci sont presque toujours identiques aux titres des gravures. (Il y a eu à l'époque interversion des bandes-titres n° 3 et 11). Ces tragiques évènements ont inspiré de nombreux artistes, parmi lesquels Jean-Louis PRIEUR (1759-1795) auteur de plusieurs dessins à la mine de plomb conservés au Musée Carnavalet, et Charles BENAZECH (1767-1794) pour trois tableaux, dont deux sont conservés au Château de Versailles, lesquels ont été repris en gravure par plusieurs artistes.

Nous avons retrouvé les oeuvres reproduites par notre peintre, il semble évident qu'il a eu sous les yeux toute la série de gravures (les sujets sont inversés par rapport aux originaux : l'artiste copie ce qu'il voit, et le sujet apparaît une fois le verre retourné) :

1. Dessin de Prieur au Musée Carnavalet, nombreuses copies en gravures. Notre artiste n'a retenu que les personnages centraux.

2. Dessin de Prieur au Musée Carnavalet, nombreuses copies en gravures. Notre artiste est resté très proche de l'original.

3. Gravure de Jean Auvril d'après le tableau de Charles Benazech.

4. Reprend très exactement le tableau de Charles Benazech. Gravure de C. Siliano.

5. Reprend très exactement le tableau de Charles Benazech, (au château de Versailles).

6. Reprend très exactement le tableau de Charles Benazech, (au château de Versailles).

7. Dessin de Domenico Pellegrini, gravure de Carlo Lasinio.

8. Dessin d'Aloisin, gravure de C Siliano.

9. Dessin de Domenico Pellegrini, gravure de Carlo Lasinio.

10. Dessin de Domenico Pellegrini, gravure de Carlo Lasinio.

11. Dessin d'Antoine Deif, gravure de Carlo Lasinio.

12. Dessin d'Antoine Deif, gravure de Carlo Lasinio.

Historique : L'histoire de cet ensemble de fixés sous-verres est aussi incroyable qu'étonnante. Très probablement arrivés dans son équipage lors de l'exil de Marie-Adelaïde de Bourbon, duchesse d'Orléans, accompagnée de son fils, le futur Louis-Philippe Ier, roi des Français, et de Jacques-Marie Rouzet, dont elle était la maîtresse, en décembre 1808. Ils sont restés dans la même famille et n'ont jamais quitté l'île de Minorque depuis plus de deux siècles. Nos douze peintures ont été conservées dans la finca Torre del Rey, propriété de la famille Orfila, à Es Castell. Cette finca fut achetée le 5 mars 1783 au comte de Cifuentes qui était le représentant du Roi d'Espagne à Minorque. Ce domaine fut érigé sur les terrains de l'ancien château de San Felipe, forteresse bâtie au XVIème siècle pour défendre Mahon, la capitale de l'île. En 1889 les 6 derniers héri

My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue